Tester les qualités culinaires des pommes de terre pour adapter la production aux besoins des consommateurs. picto

L'ENJEU

Aider les agriculteurs à produire des variétés de pomme de terre qui collent aux besoins des consommateurs.

« A chaque variété de pomme de terre sa recette ! » Quand un consommateur fait son marché il en a déjà une en tête. Et selon qu’il envisage de faire une purée, des frites ou un gratin dauphinois ses attentes seront différentes. A ses considérations culinaires, il ajoutera d’autres critères : la conservation, le conditionnement, le calibre, l’apparence, le prix… L’agriculteur quant à lui, au moment où il met ses variétés en terre doit y voir clair sur les débouchés qu’il vise. Une chose est sûre : il ne devra pas décevoir le consommateur.

Question posée à Arvalis

Est-il possible d’évaluer les qualités de chaque variété de pomme de terre afin de produire celles adaptées aux bons débouchés ?

L'ACTION ARVALIS

Tester une à une les qualités culinaires des variétés

Arvalis travaille non seulement dans les champs et les labos mais aussi… dans des cuisines. C’est là que chaque variété est testée en fonction de critères très précis, notamment de texture : degré de délitement à la cuisson, fermeté de leur chair et farinosité. Ces études proposent ainsi des classements variétaux : il en existe plusieurs groupes A, B, C et D et même des groupes intermédiaires A-B, B-A, B-C...) C’est très précis, par exemple les groupes A ou A-B correspondent au meilleur classement : les variétés se tiennent bien à la cuisson et ne sont pas ou très peu farineuses (adaptées pour les pommes vapeur à l’eau, salades). Les groupes B-C ou C comprennent des variétés plus farineuses et qui se désagrègent plus ou moins à la cuisson (adaptées pour les potages, purée, frites).

RESULTATS

100% des variétés de pomme de terre inscrites en France sont évaluées par Arvalis, soit environ une dizaine de plus chaque année.

Dans la même rubrique

Mener des travaux sur les plantes toxiques pour éviter la contamination des récoltes et les résidus dans la chaîne alimentaire picto

Publié le vendredi 10 janvier 2020

Améliorer la qualité, comment ?

Mener des travaux sur les plantes toxiques

pour éviter la contamination des récoltes et les résidus dans la chaîne alimentaire

L'ACTION ARVALIS