Être acteur des énergies renouvelables picto

L'ENJEU

Mobiliser toutes les énergies au service de la transition énergétique

Aujourd’hui, urgence climatique oblige, on doit aller de l’avant en matière d’énergies renouvelables afin de réduire au plus vite notre dépendance aux énergies fossiles. La France s’est fixé des objectifs très volontaristes en la matière : en 2030, au moins 27% de notre consommation énergétique sera issue d’énergies renouvelables. Et les attentes sociétales s’expriment très fortement sur le sujet.
L’agriculture détient une partie de la solution. D’une part parce qu’elle génère de grandes quantités de biomasse (végétales ou animales) dont une partie pourrait être mobilisée pour la production de biogaz : on estime que 2,6 millions de foyers pourraient être alimentés en énergie renouvelable en valorisant les 120 millions de tonnes d’effluents agricoles disponibles. D’autre part parce qu’il est possible d’augmenter les surfaces de production de cultures intermédiaires à valorisation énergétique (CIVE) sans compromettre la production alimentaire. Ces minerais de biomasse agricole, effluents et CIVE, pourraient notamment alimenter des méthaniseurs, produisant en circuits courts du biométhane utile pour chauffer les habitations par exemple. Selon une étude de l’ADEME, à l’horizon 2050, le potentiel de production de biométhane issu des CIVE représenterait en France environ 2.3% de la consommation totale d’énergie et 11% de la consommation de gaz.
Depuis de nombreuses années, les ingénieurs et techniciens d’Arvalis sont pleinement mobilisés au service de cette ambition. Ils ont collaboré à l’élaboration d’ELBA, un outil de référence qui quantifie la biomasse agricole disponible dans chaque région. Et ils ont exploré les leviers techniques permettant de maximiser la production des CIVE. Deux actions concrètes bien connues des agriculteurs auprès desquels Arvalis mène de nombreuses missions de vulgarisation. Mais au-delà de ce public professionnel, il semble pertinent d’ouvrir le dialogue avec les consommateurs, car qu’il s’agisse d’ELBA ou de CIVE, nos concitoyens sont concernés et expriment le besoin d’être documentés.

Question posée à Arvalis

Comment faire connaître aux consommateurs les opportunités offertes par la biomasse agricole et leur faire appréhender la complexité des moyens à mettre en œuvre pour favoriser leur déploiement ?

L'ACTION ARVALIS

Des rencontres citoyennes lors de la Fête de la science

Créée il y a 30 ans, la Fête de la science a pour vocation de rapprocher les citoyens et les chercheurs pour créer des vocations et faire comprendre au plus grand nombre que « la recherche et la technologie sont l’affaire de tous ». Au fil des ans, elle est devenue une manifestation de grande ampleur, à laquelle Arvalis a décidé de s’associer dès 2010. Au cours des éditions récentes, les stations expérimentales ont ouvert leurs portes au grand public. En 2021, Arvalis est allé à la rencontre du grand public à la Cité des Sciences et de l’industrie de Paris, à l’occasion de la Fête de la science, sur la thématique de la méthanisation agricole à travers des animations pédagogiques. Les ingénieurs et les techniciens présents ont expliqué aux visiteurs comment les plantes captent le CO2, ce que sont les cultures à vocation énergétique, comment on fabrique du biogaz… Les mêmes présentations ont eu lieu au village des sciences de la ville de Pau.

RESULTATS

Plus de 500 visiteurs

Au-delà du nombre de visiteurs rencontrés, la participation d’Arvalis à la Fête de la science a pour intérêt majeur d’établir un dialogue avec le grand public sur des sujets de société. C’est l’occasion de mieux cerner les questionnements soulevés et d’apprendre à y répondre de façon factuelle, documentée et intelligible par un public non expert. Un exercice de vulgarisation bénéfique à tous.

Approfondissement

Écoutez les podcasts des mini-conférences « chercheurs d’or vert » de la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris

Dans la même rubrique

Augmenter la capacité des sols à capter et stocker le carbone athmosphérique pour limiter l'impact des GES picto

Publié le mardi 26 mai 2020

Diminuer les risques environnementaux, comment ?

Augmenter la capacité des sols

à capter et stocker le carbone athmosphérique pour limiter l'impact des GES (Gaz à effet de serre)

L'ACTION ARVALIS
Travailler sur les bandes enherbées pour mettre au point un dispositif aidant les agriculteurs à protéger les cours d'eau. picto

Publié le jeudi 16 janvier 2020

Diminuer les risques environnementaux, comment ?

Travailler sur les bandes enherbées

pour mettre au point un dispositif aidant les agriculteurs à protéger les cours d’eau.

L'ACTION ARVALIS
Sécuriser la production des prairies picto

Publié le mardi 20 octobre 2020

Diminuer les risques environnementaux, comment ?

Sécuriser la production des prairies

grâce à une fertilisation sans risque pour l’environnement

L'ACTION ARVALIS