Former les conseillers agricoles à la qualité de l'eau pour qu'elle soit intégrée à leurs préconisations de tous les jours picto

L'ENJEU

Réduire les risques de pollution des eaux par les produits phytosanitaires

L’agriculture est consciente de ses responsabilités à l’égard de l’environnement. Vertueuse par vocation (nourrir le monde), utile par nature (elle produit de l’O2 et capte du CO2), elle doit néanmoins progresser de façon permanente dans la maîtrise des risques liés à ses activités. L’un d’entre eux : la dégradation de la qualité de l’eau par les produits phytosanitaires mobilise particulièrement son attention. La 1ère action menée vise à réduire le recours aux produits phytosanitaires, en favorisant les solutions de biocontrôle, en développant des outils prédictifs, en identifiant des variétés résistantes aux insectes ou aux maladies, et de façon générale en expertisant tous les leviers de la protection durable pour accélérer leur déploiement…
En parallèle, un autre axe de travail vise à mieux maîtriser les risques lorsque le recours aux produits phytosanitaires est nécessaire. Ce sujet hautement stratégique est assez complexe, car la pollution des eaux résulte d’une combinaison de facteurs multiples que l’on ne peut pas toujours maîtriser : d’ordre environnemental (type de sol, climat) ou en liaison avec les pratiques culturales (type de produits utilisés, période d’application). Ces pollutions au champ, appelées pollutions diffuses, ne sont pas faciles à caractériser.

Question posée à Arvalis

Est-il possible d’appréhender les risques de transfert des substances actives dans les eaux à l’échelle de chaque territoire, afin de nous aider à préconiser les solutions les mieux adaptées à chaque situation ?

L'ACTION ARVALIS

Créer une gamme complète d’expertise à différentes échelles

Arvalis, avec d’autres instituts, s’est impliqué sur ce sujet depuis une vingtaine d’années à travers plusieurs séries de travaux. Ce fut le cas par le passé avec le diagnostic terrain Aquaplaine et, plus récemment, avec l’offre d’expertise Prec’eau. Ces deux outils permettent d’établir la vulnérabilité des champs vis-à-vis des transferts de produits à différentes échelles : de la parcelle au territoire. Aquaplaine donne les clés pour observer la manière dont l’eau (et les éventuels résidus susceptibles d’être entraînés) peuvent sortir du terrain étudié ; la vitesse à laquelle l’eau est évacuée de la parcelle conditionnant la sensibilité du milieu. Prec’eau est un outil de modélisation au moyen duquel on peut caractériser la sensibilité du milieu, identifier les pratiques culturales à risque et proposer des alternatives. En plus, Arvalis dispense aux conseillers agricoles des formations pour qu’ils intègrent ces connaissances et référentiels dans leurs préconisations.

RESULTATS

35 504 scénarios étudiés et de nombreux conseillers formés

Au cours d’une étude effectuée dans le nord de la France, Prec’eau a modélisé 35 504 scénarios combinant, un climat, un type de sol, une culture, une matière active, une dose et une date d’application. En 20 ans, près de 500 conseillers agricoles ont acquis une expertise eau qui leur permet de délivrer aux agriculteurs des conseils combinant protection des cultures et protection de l’eau.

Approfondissement

Lire l’article PA N°465 d’avril 2019.

Dans la même rubrique

Identifier les variétés résistantes au stress hydrique pour diminuer les besoins en eau des cultures picto

Publié le samedi 18 janvier 2020

Diminuer les effets sur la ressource en eau, comment ?

Identifier les variétés résistantes au stress hydrique

pour diminuer les besoins en eau des cultures.

L'ACTION ARVALIS
Mobiliser les satellites pour fertiliser au plus près des besoins des cultures et éviter les nuisances pour l'eau picto

Publié le lundi 6 juillet 2020

Diminuer les effets sur la ressource en eau, comment ?

Mobiliser les satellites pour fertiliser

au plus près des besoins des cultures et éviter les nuisances pour l’eau

L'ACTION ARVALIS
Concevoir un logiciel d'irrigation permettant de réduire les apports d'eau sans perte de rendement picto

Publié le vendredi 10 janvier 2020

Diminuer les effets sur la ressource en eau, comment ?

Concevoir un logiciel d’irrigation

permettant de réduire les apports d’eau sans perte de rendement

L'ACTION ARVALIS